coteaux.png facebook.png gplus.png twitter.png youtube.png lang_en.png

L'histoire

Une tradition depuis 2000 ans

Les vins de la Clairette du Languedoc existent pour ainsi dire depuis toujours. Mentionnée par Pline l’Ancien plus tard par Rabelais, elle faisait le régal du Roi Louis XI. Aujourd’hui, la plus petite appellation de l’AOC Languedoc mérite qu’on la redécouvre.

La proximité de la colonie grecque d’Agde explique l’ancienneté de la viticulture dans la vallée de l’Hérault. Ce sont eux qui ont introduit les techniques de la taille et de la vinification. Au premier siècle avant Jésus Christ, les colons romains établis dans la région ont apporté de nouveaux cépages dont « l’Aminum » très célèbre en Italie et qui était servi aux meilleures tables de Rome. Des grappes de raisins Aminum identifiés comme de la Clairette (morphologie des grains et extrait ADN) ont été récemment découvert au fond d’un puits gallo romain. Les deux plus grandes villas vinicoles connues dans le monde romain ont été découvertes sur le terroir de la Clairette du Languedoc. Elles exportaient leurs vins dans tout l’Empire.

Dés la fin de l’Antiquité, lors des grandes invasions, les vignobles sont en partie délaissés. Ce sont les abbayes qui assurent le maintien dans la région de la Clairette du Languedoc. Mais en 1472, le maitre sommelier du Roi Louis XI est séduit par ce vin aux arômes de poire, de miel et de pêche. Il l’achète alors en blanc sec (Picquardentz) et en blanc doux (Cleratz). C’est une formidable renaissance. Au 18ème siècle, ce vin devient très côté. La Clairette du Languedoc est à la mode et se vend plus cher que les autres produits de la région.

Dès le 19ème siècle et jusqu’au début du 20ème siècle, la Clairette du Languedoc est largement utilisée pour élaborer du vermouth. Mais ce commerce lucratif ne profite pas à l’appellation. La Clairette du Languedoc perd progressivement sa réputation et son image de marque pour devenir le vin de base du vermouth.

Après les efforts de quelques vignerons, la Clairette du Languedoc est reconnue en tant qu’appellation d’origine contrôlée, le 28 septembre 1948. Aujourd’hui, une poignée de vignerons poursuivent sa production, fermement décidés à redonner à la Clairette du Languedoc ses lettres de noblesse.

 

L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.