Dans le verre Des accords délicats

Les vins de la Clairette du Languedoc peuvent être secs, moelleux ou rancios. Ils accompagnent avec subtilité et raffinement les foies gras, les poissons délicats ou même les viandes blanches en sauce ainsi que les fromages. Aujourd’hui la production de vin moelleux dépasse celle du vin blanc sec. Elle représente deux tiers des volumes.

Vinifiée en blanc sec, elle a des arômes de fruits de la passion, de mangue et de goyave, notamment chez les vins jeunes. Des arômes de noisette, de confiture pour les vins les plus mûrs. La bouche est onctueuse et riche avec un fruité intense et persistant sur les arômes d’agrumes, on a un très joli volume et beaucoup de rondeurs. La finale légèrement amère apporte une note de fraîcheur.

En moelleux, le nez est puissant avec des arômes de poire, de miel et de pêche. On peut trouver également le fenouil et l’anis dans certains terroirs. La bouche est fraîche et bien équilibrée sans excès de sensation sucrée. On retrouve les arômes des fruits à chair blanche ou des arômes de coings et de miel pour les plus mûrs. La finale savoureuse restitue de belle manière le goût particulier des raisins de Clairette.

Accords mets et vins

Si la Clairette du Languedoc accompagnera aisément tout un repas, retenez que le foie gras se mariera parfaitement avec une clairette moelleuse. Les vins blancs secs accompagneront avec passion des recettes de poissons tel le flan de brandade de morue, le filet de barbue au jus de fenouil, les huîtres chaudes ou encore le feuilleté de Saint-Jacques au sabayon de clairette. Ils se marieront aussi avec des viandes blanches comme le poulet à la crème et le feuilleté de ris de veau aux morilles. Côté fromage, pourquoi ne pas tenter le surprenant, mais délicieux, accord roquefort avec une clairette moelleuse ?

En dessert, une tarte au chocolat ou un crumble de pêches de vigne, sauce au chocolat sublimera un vin moelleux.

Les recettes de Cambacérès à base de Clairette du Languedoc

Cambacérès était connu pour le droit et la « gastronomie ». À son époque, on servait dix-huit plats, on passait à table à 17 h 30 et cela durait jusqu'à 4 h du matin. Le Montpelliérain Jean-Jacques- Régis de Cambacérès (1753-1824) est l'un des pères du Code civil et un gastronome français réputé. Sa table passait pour la plus fastueuse et la plus abondante de Paris. Aujourd’hui, Fabien Vie, chef à domicile, issu d'une vieille famille montpelliéraine, veut remettre au goût du jour ces recettes inventées, à base de Clairette du Languedoc, il y a plus de deux siècles. Au total, il en a rassemblé une trentaine et il projette d'en faire un livre « pour que les Montpelliérains soient fiers de leur cuisine ».